Préfiguration du schéma directeur du système d’information

La Caisse nationale de l’Assurance Maladie des travailleurs salariés gère, au plan national, les branches maladie et accidents du travail - maladies professionnelles du régime général de Sécurité sociale. En lien avec la préparation de sa Convention d’objectifs et de gestion (COG) pour la période 2010 à 2013, la CNAMTS a retenu Fontaine Consultants en 2010 pour l’assister dans une étape de préfiguration du schéma directeur des systèmes d’information.

Cette étape, où ont été associés la direction générale, les directions métiers réseau, ainsi que les partenaires institutionnels, a fait converger les points de vue quant aux orientations futures du SI de l’Assurance Maladie. Pour l’Assurance Maladie, le système d’information est à la fois le support opérationnel quotidien à la production des agents comme des médecins conseils, un gisement considérable d’informations capables d’améliorer la gestion du risque santé, et un outil déterminant dans la dématérialisation des échanges et le développement des services aux assurés.  

 Un nombre très limité de priorités fortes ont été dégagées par les travaux de préfiguration :

Les services en ligne pour les assurés, les professionnels de santé et les agents 

Dans la dynamique du succès du portail Ameli.fr, tant pour l’amélioration de la relation avec les assurés que pour les services offerts aux professionnels de santé, la CNAMTS a choisi de poursuivre la montée en puissance de ses portails, afin d’offrir des vrais services en ligne, en temps réel, aux assurés, aux agents et aux partenaires. C’est le premier axe retenu pour le futur schéma directeur, le plus structurant, car il porte une partie importante des enjeux, pour l’amélioration des services, pour l’efficience — par l’automatisation de tâches administratives à faible valeur ajoutée et par la diminution des taux de rejet —, mais aussi pour la gestion du risque santé, cœur de l’action de l’Assurance Maladie.

La montée en puissance des portails tire aussi la refonte, au juste nécessaire, des applications de back-office, afin que celles-ci restent connectées, en temps réel, avec les portails et répondent aux services demandés.

La facturation individuelle des hôpitaux publics

La maîtrise de la dépense en milieu hospitalier constitue également un axe majeur par la mise en place de la facturation individuelle à l’hôpital public, avec un souci de fonctionnement au nominal, c’est-à-dire sans rejet, dans les plus brefs délais. 

L’informationnel

L’investissement sur l’informationnel est poursuivi pour fiabiliser les données acquises, mettre à disposition des outils d’analyse, et enfin remonter des informations pour améliorer la gestion du risque. C’est la source de données indispensable aux actions d’accompagnement des malades chroniques et aux campagnes de prévention.

Les « quick-wins »

Les programmes qui précèdent sont complétés par un nombre limité d’actions qui apportent rapidement des gains tangibles et identifiés, avec un pilotage particulier pour maîtriser le délai de mise en place dans le réseau des caisses d’Assurance Maladie.

La préfiguration du SDSI a mené une première évaluation de la faisabilité de ces programmes, un calcul approximatif des gains escomptés et des coûts associés et un inventaire des principales conditions de succès. Elle a ensuite été détaillée dans le SDSI qui a été soumis en 2011 aux instances de la Caisse Nationale.

 

Client:

Secteur(s) d'activité: