Publications

Lettres

L’audit, vecteur de progrès...

CobiT : des usages multiples

Edito

L’audit a longtemps été perçu comme une action répressive et donc, souvent mal vécue par les acteurs concernés. Une évolution profonde est en cours, qui replace la fonction Audit au cœur des actions de progrès des DSI des grandes entreprises et de l’administration.

En premier lieu, il devient pratique courante, comme le montrent les très nombreuses références de Fontaine Consultants dans ce domaine, d’utiliser la démarche d’audit non pas pour sanctionner, mais au contraire pour permettre aux équipes en charge d‘élaborer, à partir de constats validés, des plans d’action pour réduire largement les risques, sinon les éliminer. Auparavant curatif, l’audit devient ainsi une démarche réellement préventive. En second lieu, l’apparition de référentiels de processus « standards » et spécifiques aux activités de l’informatique — tels que COBIT pour la gouvernance générale ou encore ITIL dans le domaine de la fourniture de service —, permet de normaliser l’approche, de la rendre plus « industrielle » et moins « artisanale ». Disposer d’un référentiel éprouvé ne suffit pourtant pas à garantir la réussite d’un audit, qui ne saurait se résumer à l’application pure et simple d’une méthode : le succès d’un audit repose aussi en grande partie sur le professionnalisme et l’expérience de l’équipe d’auditeurs.

Bruno FONTAINE - Président

La parole à Thibaut MIDON